Atelier Cezanne - Aix en Provence
 
 
 















 

Lieux de vie Maison nataleChapellerie du Cours MirabeauLe Café des Deux GarçonsLe Café OrientalLe Café ClémentAppartement de Madame Cézanne, mèreÉglise de la Madeleine2 place des Prêcheurs23 rue SuffrenÉcole communaleÉcole catholique Saint-JosephLe Café BeaufortDomicile des Cézanne de 1878 à 1881 puis des ConilDomicile d’Achille EmperaireCollège MignetÉcole de dessin - Musée GranetÉglise Saint-Jean de MalteChapelle des Pénitents BlancsAtelier de SolariDomicile de Marie Cézanne sœur de l’artisteDomicile d'Hortense et de Paul Cézanne filsLa Société des Amis des ArtsFontaine de la rue des BagniersDomicile des Cézanne de 1844 à 1850Hôtel de VilleBanque paternelleBanque paternelleDernier appartement de CézanneDomicile des Cézanne de 1850 à 1870Faculté de DroitCathédrale Saint-SauveurSaint-Jean-Baptiste du FaubourgLe restaurant de la croix de malte, rue CélonyLe cimetière Saint-Pierre



1 Maison natale

28 rue de l'Opéra

Naissance de Paul, le 19 janvier 1839, dans une institution charitable tenue par les Demoiselles Michel, à proximité du pensionnat de la Nativité de Mademoiselle Aube.

retour au plan


2 Chapellerie du Cours Mirabeau

Domicile de Louis-Auguste Cézanne -55 Cours Mirabeau


Cette adresse est celle de la chapellerie de François Carbonnel et de son épouse Marie Aubert, probablement parente d'Anne-Élisabeth Aubert. Louis-Auguste Cézanne après avoir travaillé dans la fabrique aixoise du marchand de laines, Dethés, part pour Paris, apprendre le métier de chapelier.
Revenu en 1825, il travaille dans l'atelier de Carbonnel et rencontre Anne-Élisabeth Aubert alors ouvrière dans la fabrication des chapeaux. Il s'associe avec Coupin pour reprendre la chapellerie du Cours au-dessus de laquelle il demeure. Après la naissance de Paul, Anne-Élisabeth Aubert s'installe avec son nouveau né chez le père de son enfant.
C'est là que naît Marie Cézanne, le 4 juillet 1841.

retour au plan

3 Le Café des Deux Garçons

- 53 bis, Cours Mirabeau (Rez-de-chaussée de l'hôtel de Gantès)


Le 7 octobre 1906, Cézanne écrit à son fils : «Hier soir j'ai passé de quatre à sept heures environ l'avant dîner avec Capdeville (pharmacien), Niolon (peintre), Fernand Bouteille (bâtonnier), etc., au Café des Deux Garçons.»

retour au plan

4 Le Café Oriental

- 13, Cours Mirabeau (actuel Bistro Romain)


Joachim Gasquet y rencontre Paul Cézanne en 1896. «La première fois que je le vis, il était au café. Solari, Numa Coste, mon père causaient avec lui. C'était un dimanche, à l'heure de l'apéritif. Ils étaient attablés sur le Cours Mirabeau, à la terrasse du Café Oriental, que fréquentaient Alexis et Coste...»

retour au plan

5 Le Café Clément

- 44, Cours Mirabeau (Rez-de-chaussée de l'hôtel Gassendi)

En 1901, Léo Larguier et Cézanne s'y retrouvent : «Nous allions quelquefois, à la belle saison, nous asseoir à la terrasse du Café Clément, qui était à cette époque le grand café d'Aix, l'établissement fréquenté par les officiers, les étudiants riches et les élégants de la ville qui ne craignaient pas de s'encanailler et d'être vus à l'estaminet… Paul Cézanne me semblait heureux d'être là et quand il proposait d'aller y prendre une consommation, il disait toujours : - Allons au Caf' Clém' … Des gens entraient au café ou en sortaient, mais je ne me souviens pas d'avoir vu un aixois saluer le peintre. Personne ne semblait le connaître».

retour au plan

6 Appartement de Madame Cézanne, mère

- 30, Cours Mirabeau. Elle y réside dès 1895.

De juin à septembre 1897, Cézanne rend visite tous les soirs à sa mère et dîne avec elle : «il soupe, le soir, et couche chez sa mère qu'il entoure de soins et de respects attendris. Elle est infirme ; il lui fait faire des promenades en voiture, la mène se chauffer au soleil du Jas. Il la porte lui même, mince et fluette comme une enfant, entre ses bras encore robustes, de la voiture à son fauteuil. Il lui raconte mille plaisanteries affectueuses». C'est là qu'elle décède, le 25 octobre 1897.

retour au plan

7 Église de la Madeleine

- Place des Prêcheurs

Baptême de Paul, le 20 février 1839.
Baptême de Marie le 7 juillet 1841.
Mariage de Louis-Auguste Cézanne et d'Élisabeth Aubert, le 30 janvier 1844.
Bénédiction nuptiale de Rose Cézanne et de Maxime Conil, le 27 février 1881.

retour au plan

8 2 place des Prêcheurs

Chez Achille Emperaire

retour au plan

9 23 rue Suffren

Maison de la grand-mère maternelle de Cézanne.

retour au plan

10 École communale

- Rue des Épineaux

De 1844 à 1850.
Rencontre Philippe Solari.

retour au plan

11 École catholique Saint-Joseph

-16, Cours Saint-Louis

De 1850 à 1852.
Rencontre Henri Gasquet.

retour au plan

12 Le Café Beaufort

À l'angle du Cours Saint-Louis et du Cours des Arts et Métiers

Lieu de rendez-vous des artistes contestataires aixois : Ravaisou, Emperaire, Solari, Gasquet accompagné parfois par Cézanne.

retour au plan

13 Domicile des Cézanne de 1878 à 1881 puis des Conil

- 20, rue Émeric David

Vers le 16 septembre, Madame Cézanne mère quitte l'Éstaque et la famille emménage à cette nouvelle adresse. Cette maison d'une valeur de 16 500 francs fait partie de la dot de Rose. Naissance de Marthe-Anna-Marie Conil, nièce de Cézanne, le 3 octobre 1882.
Naissance de Marie-Antoinette-Paule Conil, le 3 mai 1885.
Naissance de Marie-Rose-Amélie Conil, le 27 décembre 1888.
Naissance de Louis Conil, le 20 septembre 1892.

retour au plan

14 Domicile d'Achille Emperaire

- 16, rue Émeric David

retour au plan

15 Collège Mignet

- 41, rue Cardinale

(ancien collège Bourbon)
De 1852 (sixième) à 1858.
Après avoir échoué le 4 août 1858 à la première session du baccalauréat ès lettres, Cézanne est reçu avec mention «assez bien»,
le 12 novembre 1858.
Rencontre Émile Zola, Jean-Baptistin Baille, Louis Marguery.

retour au plan

16 École de dessin - Musée Granet

- Place Saint-Jean de Malte

Inscrit de 1857 à 1862, Cézanne suit les cours de modèle vivant et les cours de dessin d'après l'antique où les modèles sont des plâtres et des
marbres conservés au musée.
Le 25 août 1859, il reçoit le deuxième prix de peinture de l'École gratuite de dessin de la ville d'Aix.

retour au plan

17 Église Saint-Jean de Malte

Obsèques de Madame Cézanne, mère, le 27 octobre 1897.

retour au plan

18 Chapelle des Pénitents Blancs

- Rue du Maréchal Joffre

La collection Bourguignon de Fabregoules, léguée à la ville d'Aix pour
le Musée Granet fut exposée pendant 10 ans, de 1866 à 1876, dans cette ancienne chapelle. Le 19 octobre 1866 Cézanne écrit à Zola : «le père Gibert du musée m'ayant invité à visiter le Musée Bourguignon, j'y suis allé avec Baille, Marion, Valabrègue. J'ai tout trouvé mauvais.»

retour au plan

19 Atelier de Solari

- Rue de l'Opéra

retour au plan

20 Domicile de Marie Cézanne sœur de l'artiste

- 8, rue Frédéric Mistral

(ancienne rue de la Monnaie)
Marie y réside en 1897 (lettre de Cézanne à Solari du 30 janvier 1897)

retour au plan

21 Domicile d'Hortense et de Paul Cézanne fils

- 9, rue Frédéric Mistral

(ancienne rue de la Monnaie)
Le 12 février 1891, après leur voyage en Suisse, Cézanne diminue la
pension de sa femme et de son fils pour qu'ils reviennent à Aix. Hortense étant brouillée avec sa belle-famille, Cézanne les installe dans cet appartement tandis qu'il réside au Jas de Bouffan avec sa mère et sa sœur.

retour au plan

22 La Société des Amis des Arts

- 2 bis, avenue Victor Hugo

Fondée en 1894, elle s'installe en 1895, à cette adresse, dans un ancien garage. Cézanne y expose à trois reprises :
1895 : Vallée de l'Arc et paysage (étude).
1902 : Le pré au Jas de Bouffan, environs d'Aix et nature morte.
1906 : Le Château du Diable autrement dit Le Château Noir sur la route du Tholonet.

retour au plan

23 Fontaine de la rue des Bagniers

En 1926, Ambroise Vollard offre à la ville un médaillon de bronze réalisé par le sculpteur Richard Guino, élève de Maillol, d'après un dessin et
suivant les indications de Renoir.

retour au plan

24 Domicile des Cézanne de 1844 à 1850

- 14, rue de la Glacière

Habitation déclarée de Louis-Auguste Cézanne au moment de son
mariage en 1844.
Dans le contrat de mariage établi le 10 janvier 1844, Louis-Auguste est mentionné comme ancien fabricant de chapeaux, propriétaire,
sans profession.

retour au plan

25 Hôtel de Ville

Conserve les actes de :
Naissance de Paul, le 19 janvier 1839,
Marie, le 4 juillet 1841,
Rose, le 1 juin 1854.
Mariage de Louis-Auguste Cézanne et d'Anne-Élisabeth Aubert,
le 29 janvier 1844.
Mariage de Rose Cézanne et de Maxime Conil, avocat, le 26 février 1881.
Mariage de Paul Cézanne et d'Hortense Fiquet, le 28 avril 1886.
Décès de Louis-Auguste Cézanne, le 23 octobre 1886.
Décès de Madame Cézanne, mère, le 25 octobre 1897.
Décès de Paul Cézanne, le 23 octobre 1906.

retour au plan

26 Banque paternelle

- 24, rue des Cordeliers

La banque Cézanne et Cabassol au capital de 100 000 francs ouvre ses portes le 1er juin 1848.

retour au plan

27 Banque paternelle

- 13, rue Boulegon

En 1856, la banque est transférée à cette nouvelle adresse.
C'est là, après son séjour parisien, que Paul accepte de travailler.

retour au plan

28 Dernier appartement de Cézanne

- 23, rue Boulegon

À l'automne 1899, après la vente du Jas de Bouffan, Cézanne s'installe à cette dernière adresse; c'est là qu'il décédera, des suites d'une pleurésie dans la nuit du 22 octobre 1906.
Son décès est enregistré le lendemain, 23 octobre, à 7 heures du matin.

retour au plan

29 Domicile des Cézanne de 1850 à 1870

-14, rue Matheron

Naissance de Rose Cézanne le 1er juin 1854.
Cézanne y passe sa jeunesse en alternance avec le Jas de Bouffan.
Le recensement de 1860 mentionne Paul Cézanne, « commis », habitant à cette adresse.

retour au plan

30 Faculté de Droit

- Place de l'Université

Première inscription le 16 décembre 1858.
Deuxième inscription le 19 janvier 1859.
Troisième inscription le 11 avril 1859.
Quatrième inscription le 7 juillet 1859.
Cinquième inscription le 19 novembre 1859.
Le 28 novembre 1859, Cézanne est reçu au premier examen de bachelier, mais il ne s'inscrit pas à la rentrée de 1860, dernière année avant
l'obtention de la licence qui lui aurait permis l'accès au barreau et
à la magistrature.

retour au plan

31 Cathédrale Saint-Sauveur

Baptême de Rose Cézanne, le 5 juin 1854.
Obsèques de Cézanne, le mercredi 24 octobre 1906, à 10 heures.
«Le dimanche nous allions à la messe. Il était vêtu de son mieux.
Il s'asseyait au banc de la Fabrique, et suivait attentivement l'office. Dès son arrivée dans un petit cloître qui précède la cathédrale, il était assailli par les mendiants ; … Il préparait des gros sous avant de quitter sa chambre et il leur en donnait à poignées en passant près d'eux. Je vais prendre ma tranche de Moyen Âge, me murmurait-il près du bénitier.
J'avais vu Cézanne autrefois à cette place, sous le grand tableau du Buisson Ardent, dont le Moïse lui ressemble si étrangement.»
(Émile Bernard)

retour au plan

32 Saint-Jean-Baptiste du Faubourg

- Cours Sextius

Bénédiction nuptiale de Paul Cézanne et d'Hortense Fiquet, le lendemain de leur mariage civil, le 29 avril 1886.
Obsèques de Louis-Auguste Cézanne le 24 octobre 1886, décédé
le 23 octobre.

retour au plan

33 Le restaurant de la croix de malte, rue Célony

retour au plan


34 Le cimetière Saint-Pierre

Tombe de Cézanne enseveli le 24 octobre 1906.
Les cendres de John Rewald y reposent depuis 1994.

retour au plan




Visualiser tous les lieux avec un survol aérien
sur Maps Live

 
Sur les pas de Cezanne

 

   
Copyright Atelier Cezanne | Imprimer la page | Ajouter cette page à vos favoris ou signets